La Trêve des Confiseurs

Le mois de décembre est généralement marqué par un relâchement de l’activité événementielle généalogique: pas de salon généalogique mais au mieux quelques expositions ou quelques formations sporadiques.

Vous avez dit « Trêve des Confiseurs »?
Cette expression est utilisée pour décrire la trêve hivernale en politique. L’expression « trêve des confiseurs » est également utilisée pour désigner l’accalmie traditionnelle de fin d’année sur les marchés boursiers, ainsi que la pause sur les terrains de football (essentiellement pour des raisons météorologiques).
L’expression est apparue en France vers 1875, à l’occasion des vifs débats, à la Chambre, entre monarchistes, bonapartistes et républicains, sur la future constitution de la Troisième République. En décembre 1874, d’un commun accord, tous les groupes de la Chambre jugèrent que l’époque du changement d’année était peu propice à des débats passionnés. À cette occasion la presse satirique imagine le mot de «Trêve des Confiseurs».

Mais pourquoi la « Trêve des Confiseurs » alors que c’est le moment où ils travaillent le plus?
En fait les politiques de l’époque ont estimé que le peuple devait pouvoir se concentrer sur les fêtes de fin d’année. Mais attention, non pas passer des moments en famille ou se reposer. Non, non, surtout pas! Il s’agissait déjà à l’époque faire en sorte que le peuple (enfin ceux qui en avaient les moyens) puisse consommer plus. Il fallait donner un coup de pouce au commerce, or les confiseurs étaient à l’époque les plus grands bénéficiaires des fêtes de fin d’année.
Au final, les temps n’ont pas vraiment changé…

Trêve ou pas, notez que le compte Facebook de GénéAgenda s’anime activement depuis quelques semaines.
Outils de l’instantanéité, Facebook vient en complément de www.geneagenda.org. Nous y annonçons les nouveautés (salons, rencontres, portes ouvertes..), mais aussi certains événements locaux qui ne seront pas systématiquement diffusés sur GénéAgenda.
Un outil complémentaire de communication et d’information dont il est conseillé de ne pas se priver !

Alain ROUAULT
de l’équipe Généagenda.org

Laisser un commentaire