La capsule temporelle : une idée d’animation pour salon généalogique

Lors d’un récent article sur le présent blog, je vous avais évoqué la piste de l’Escape Game généalogique pour animer un salon généalogique.

Cette fois, je vais vous parler d’une initiative du Club Généalogique d’Orsay qui s’est lancé dans l’aventure de la capsule temporelle. En échangeant avec Jean-Louis MATON, le Président du Club, je me suis dit que l’idée pourrait faire des émules et avoir un intérêt dans le cadre d’un événement généalogique.


Qu’est-ce qu’une capsule temporelle ?


Une capsule temporelle est une œuvre collective de sauvegarde de biens et/ou d’informations, destinée aux générations futures, en tant que témoignage du passé.

Il y a bien sûr des capsules non-intentionnelles suite à des catastrophes naturelles (Pompéi), ou des morts subites qui, figeant l’instant, constituent des témoignages précieux pour les archéologues.

Mais de nombreuses capsules temporelles volontaires existent, telles Crypt of Civilization créée en 1936 à Atlanta, ou celle de l’Exposition universelle de New York en 1939.

D’autres capsules voyagent en ce moment dans l’espace, telles Les plaques de Pionner ou Voyager Golden Record à destination des extraterrestres, ou KEO qui reviendra sur Terre dans 50000 ans.


L’initiative du Club Généalogique d’Orsay


Sur ce principe d’un témoignage du passé offert aux générations futures le CGO a initié en 2019 auprès de ses adhérents une animation baptisée « Le Grenier virtuel ».

L’idée est de permettre aux adhérents du Club de présenter un témoignage de la vie d’un de leurs aïeux (souvenir ou objet) en le contextualisant par rapport à leur généalogie.

Tous les documents relatifs à ce témoignage (photographie d’un objet, d’une lettre, d’un acte…) accompagnées de leur descriptif et d’un arbre généalogique permettant de lier cet ancêtre au généalogiste sont progressivement et temporairement déposés dans un grenier virtuel (sauvegarde informatique) avant d’être imprimés et conservés dans un tube cartonné qui sera confié aux Archives Départementales de l’Essonne pour être réouvert dans 50 ans, soit le 4 septembre 2079.


Une animation originale pour un salon généalogique


En soi, la capsule temporelle est une idée ancienne. Ces derniers mois de nombreuses initiatives, de tous genres, ont été médiatisées tant pour le scellement d’une capsule que son ouverture.

Pour autant, à ma connaissance, l’initiative du Club Généalogique d’Orsay serait la première de nature généalogique en France. Alors que dire d’une capsule immortalisée lors d’un salon généalogique ? Du jamais vu…

Il parait difficile de confectionner une capsule le temps d’un salon généalogique, d’autant plus si la dite capsule contient des souvenirs familiaux ou des arbres généalogiques. Cela nécessite de s’y prendre en avance.

Pour autant, le moment du salon peut être propice pour sceller la capsule (dont le contenu a été préparé bien avant) et la transmettre aux représentants des Archives Départementales qui en auront la garde.

Il est néanmoins possible de faire participer les visiteurs d’un salon généalogique en leur demandant, par exemple, de coucher sur des questionnaires prêts à l’emploi un souvenir d’un de leur aïeul, une anecdote généalogique, un record généalogique (longévité, nombre d’enfants), l’étendue de leur avancée généalogique (nombre d’individus et/ou de générations trouvés)…

On peut aussi les inviter à faire de l’anticipation généalogique : Comment fera t-on de la généalogie dans 100 ans ? A quoi ressembleront les arbres généalogiques ? La généalogie génétique (ADN) remplacera-t-il la recherche généalogique ? L’arbre généalogique du futur sera-t-il virtuel (hologrammes animés des aïeux) ?

Coté visuel, les organisateurs trouveront avantage à présenter l’ensemble des documents et objets à immortaliser sur un stand décoré d’un coffre en bois (ambiance malle au trésor) ou à l’inverse avec une thématique futuriste correspondant à notre vision du futur à l’époque où la capsule sera ouverte.


Un possible projet pédagogique et la nécessaire complicité des Archives Départementales


La capsule temporelle est aussi particulièrement adaptée pour un projet pédagogique avec une école locale. En demandant aux enfants d’immortaliser un moment de partage avec leurs grands-parents ou de projeter leur vision de leur descendance, il a fort à parier que cette animation sera de nature à intéresser toutes les parties prenantes (école, municipalité et association généalogique).

Le Club Généalogique d’Orsay n’a eu aucun mal à convaincre les AD de l’Essonne de participer à l’opération, à la seule condition que le support à conserver ne soit pas trop grand.

Il y a fort à parier que d’autres AD verront d’un bon œil ce genre d’initiative, qui valorise leur mission de conservation et de préservation des archives anciennes et contemporaines pour les générations à venir. Sans oublier les Archives Municipales qui pourraient être tout autant impliquées dans cette initiative.

Alors, à quand, la prochaine capsule temporelle généalogique sur un salon de généalogie ?

Alain ROUAULT
Co fondateur de GénéAgenda


Pour aller plus loin :

  • Club Généalogique d’Orsay : Lien
  • Conseils pour créer une capsule temporaire (site en anglais) : Lien
  • Créer une capsule temporelle digitale généalogique (site en anglais) : Lien

Crédit photos :

  • Club Généalogique d’Orsay
  • Etsy – Angi Shurbet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.