A quand la semaine de la généalogie en France ?

Et si ensemble nous étions plus forts ?
Depuis plusieurs années, en novembre de chaque année, la Fédération Québécoise de Généalogie organise sa « Semaine nationale de la généalogie ».
Durant huit jours, une trentaine d’associations généalogiques, des bibliothèques et des services d’archives s’unissent à l’échelle de la « Belle Province » pour offrir près d’une centaine d’événements : ateliers, conférences, visites guidées ou portes ouvertes…

Voici une idée qui me semble très séduisante !
En France, de nombreuses associations organisent déjà ces types événements tout au long de l’année. Généagenda annonce chaque année plus de 200 expositions, salons, portes ouvertes, ateliers, conférences… et encore, nous ne sommes pas au courant de tous les événements!
Alors pourquoi ne pas insuffler une synergie nouvelle en regroupant une partie de ces initiatives disparates sur la même semaine.
L’avantage d’une telle organisation est bien sûr évident en terme de communication : un événement organisé à l’échelle nationale et disséminé partout sur le territoire aura un impact médiatique autrement plus grand que la même chose étalé sur l’année.
L’intérêt d’une telle initiative est aussi d’ancrer ce moment (la semaine de généalogie) dans le paysage culturel français !
Sans compter la motivation induite pour les associations de savoir qu’elles participent à un mouvement national et s’inscrivent dans un élan collectif.
L’initiative sera d’autant plus visible auprès du public si chaque association concernée arbore la même charte graphique : un logo commun ou une affiche standard que chacun personnalise selon l’événement.

Bien évidemment un tel élan national suppose un instigateur d’envergure national qui donne l’impulsion, coordonne les intervenants et fédère ses membres.
La Fédération Française de Généalogie semblerait pouvoir être le leader légitime d’une telle initiative, pour autant, rien n’empêcherait une organisation privée (revue, site internet, éditeur de logiciel) d’avoir un tel rôle.
Dans tous les cas, si cette idée faisait échos à quelques esprits féconds, GénéAgenda y trouverait naturellement pleinement sa place en annonçant tous les événements s’y rapportant.
Ce genre d’initiative serait de nature à relancer ces rendez-vous généalogiques dont nombre d’observateurs constatent inlassablement le déclin de fréquentation.
Alain ROUAULT
Co fondateur GénéAgenda

Une pensée sur “A quand la semaine de la généalogie en France ?

  1. Alain ROUAULT Auteur de l’article

    Commentaire rédigé par Mr Olivier Ricard:

    Bonjour,

    Je fais réponse à votre article sur la « Semaine de la Généalogie », je suis pour un tel événement.

    Annuel ou tous les deux ans, question à se poser, vu la complexité de mise en œuvre pour les premières manifestations.
    Il faut un acte fort sur le plan national pour sortir de sa léthargie notre passion commune.

    Montrer que la généalogie n’attire pas que des personnes à la retraite, mais montrer qu’elle attire des individus de tous les âges, de toutes les couches de la société, quelle traite de l’histoire petite ou grande, des particularités de chaque région, quelle nous fait voyager à l’étranger, partager, échanger…

    Effectivement, la « FFG » doit être le maitre d’œuvre de cette semaine nationale, avec en relais les associations, clubs départementaux et/ou locaux. Plus il y aura de participants, plus fort en sera l’impact.
    Pourquoi pas la nomination d’un réfèrent, par région ou département ?
    Cela nécessitera : efforts, entente et une forte motivation de la part de tous.

    Si les partenaires privés peuvent s’investir (créateurs logiciels, sites internet, revues spécialisées, éditeurs livres, librairies spécialisées…) cela étoffera chaque action ou exposition.

    Par cette manifestation de grande ampleur, les généalogistes qui sont seuls auront l’occasion de rencontrer clubs, associations et pourquoi pas adhérer. Ceux qui non jamais oser, ou hésiter pourront démarrer leur généalogie accompagner par des bénévoles heureux et passionnés.

    Les généalogistes « professionnels » (Généalogistes de France, la Chambre des généalogistes Professionnels…) pourraient avoir une meilleure visibilité, expliquer leurs métiers, apporter leurs connaissances …

    Cela permettrait aux centres de formation (privés et/ou universitaires tels que Nîmes, Le Mans, Blois, Corté, Auch…) d’avoir une autre exposition nationale.

    Les AD et les archives municipales pourraient être sollicitées et permettraient d’expliquer à un large public leurs différentes missions.

    Tous les professionnels (libraires, vendeurs d’articles de numérisation, d’arbres…) seraient à solliciter.

    La presse écrite, télévisuelle, radiophonique nationale et locale doit être un acteur majeur d’un tel évènement, pour lui donner une vue territoriale la plus large possible.

    A titre personnel, je suis prêt à participer et mettre en œuvre un tel évènement, en espérant qu’une telle initiative motive, attire et passionne un maximum de personnes, clubs et associations.

    Mr Olivier Ricard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.